Installation de stockage des déchets non dangereux (ISDND) de Saint Laurent des Hommes

L'installation de stockage des déchets non dangereux est le maillon ultime et indispensable à la filière de traitement et de valorisation des déchets. L'ISDND de Saint Laurent des Hommes est une installation classée pour la protection de l’environnement soumise à autorisation préfectorale (n°091046). Il est en activité depuis juillet 2002.

Le tonnage autorisé à être enfoui est de 50 000 tonnes de déchets par an ; les déchets sont exclusivement d’origine ménagère et assimilés (encombrants). L'ISDND prend en charge environ 40% des ordures ménagères de la Dordogne, ce qui correspond à environ 150 000 personnes.

Les activités du site

 

En respect du principe de précaution, un contrôle strict s’exerce sur les activités de l'ISDND. Ainsi, les flux de déchets entrant doivent être parfaitement connus en quantité et selon leur nature, tout comme leurs lieux précis d’enfouissement.

Il est important de préciser qu’à tout moment, les autorités de contrôle sont susceptibles de faire effectuer aux frais de l’exploitant, des mesures permettant de s’assurer que toutes les règles d’exploitation sont scrupuleusement respectées.

Itinéraire d'un camion 

(Cliquez sur les flèches ci-dessous à droite pour faire défiler les 6 étapes que suit le camion sur le site de Saint Laurent des Hommes).

 

ETAPE 1

PORTIQUE RADIOLOGIQUE

A l'entrée du site de Saint Laurent des Hommes, la radioactivité éventuelle du chargement est contrôlée par un portique radiologique.

 

 

 

ETAPE 2

PESEE ENTREE - CONTROLE CHARGEMENT

Le camion est pesé avant d'accéder au quai de déchargement.

 


 

 

ETAPE 3

DECHARGEMENT

Les déchets sont ensuite déchargés dans le casier ...

 


 

 

ETAPE 4

COMPACTAGE

... puis sont compactés.

 


 

 

ETAPE 5

GRILLE DE LAVAGE

Avant de sortir du site, le camion doit être lavé et pesé à nouveau.

 


 

 

ETAPE 6

PESEE SORTIE  - BON DE SUIVI DE L'APPORT

La différence des deux pesées va permettre de déterminer la quantité des déchets enfouis. Enfin, un bordereau de suivi est délivré à la collectivité apporteuse.

 

 

 

Conception et exploitation d’un casier

Les déchets sont stockés dans des casiers imperméables constitués de deux barrières d'étanchéité (lien vers le schéma de conception d'un casier de stockage).

(Cliquez sur les flèches ci-dessous à droite pour faire défiler les 4 étapes de réalisation et d'exploitation d'un casier de stockage des déchets ultimes étanche et respectueux de l'environnement).

 

ETAPE 1

BARRIERE DE PROTECTION PASSIVE

Il s’agit d’un substratum naturel imperméable (10-9m/s) situé sous le casier qui permet d’assurer à très long terme la prévention de la pollution du sous-sol par les lixiviats.

 

 

 

ETAPE 2

BARRIERE DE PROTECTION ACTIVE

Elle est constituée d’une géomembrane en polyéthylène haute densité, d’un géocomposite drainant, d’un géotextile de protection et d’une couche drainante (graviers et géodrains). C'est un véritable barrage hydraulique sur le fond et les flancs du casier.

 


 

 

ETAPE 3

DEVERSEMENT

Les déchets déchargés font l’objet d’un contrôle visuel …

 


 

 

ETAPE 4

EPANDAGE / COMPACTAGE

…puis un épandage est effectué au moyen d’un compacteur en couches successives de 0.50 m d’épaisseur.

 


 

Traitement des effluents issus du stockage

Sur l'ISDND, le traitement des déchets ne s'arrête pas à l'enfouissement. Les lixiviats (jus issus de la décomposition des déchets mélangés aux eaux de pluie) et le biogaz (gaz issu de la décomposition naturelle des déchets) sont collectés et traités avant rejet dans le milieu naturel en conformité avec la réglementation.

Traitement des biogaz

Les biogaz émis par la dégradation des déchets sont collectés grace à un réseau de captage. Jusqu'en avril 2012, ils étaient traités par combustion au sein d'une torchère avant rejet dans l'atmosphère.

Depuis le mois de mai 2012, ces biogaz sont valorisés grâce à un nouveau système qui fonctionne en "cogénération". Ce dernier permet de transformer le biogaz en électricité et en chaleur.

 

Grâce à ce système, le biogaz est entièrement dépollué, il est valorisé pour produire de l'énergie et la quantité de gaz à effet de serre rejetés dans l'atmosphère est réduite.

C'est Verdesis, un prestataire privé, qui gère la station de valorisation du biogaz jusqu'en 2027, moyennant une redevance versée au SMD3.

La production électrique annuelle attendue est de 5 250 MWH soit la consommation électrique d'environ 2 258 personnes.

Cliquez ici pour voir le schéma de transformation du biogaz en énergie.

Traitement des lixiviats

(Cliquez sur les flèches ci-dessous à droite pour faire défiler les 8 étapes du traitement des lixiviats).

 

ETAPE 1

DRAINAGE DES LIXIVIATS

Les lixiviats sont drainés du fond du casier de stockage vers un bassin d’aération situé en aval topographique du casier.

 

 

 

ETAPE 2

TRAITEMENT BIOLOGIQUE

Le rôle du bassin d’aération est de provoquer un abattement de la pollution organique biodégradable.

 


 

 

ETAPE 3

AERATION

Les lixiviats récupérés sont aérés.

 


 

 

ETAPE 4

BOUES ACTIVÉES

Elimination de la pollution organique et traitement de l’azote en utilisant des micro-organismes. Ces bactéries transforment la matière organique biodégradable présente dans les lixiviats en gaz carbonique (CO2) tout en se multipliant.

 


 

 

ETAPE 5

TRAITEMENT PHYSICO-CHIMIQUE

Les lixiviats subissent un traitement physico-chimique (séparation des particules microscospiques présentes dans l’eau).

 


 

 

ETAPE 6

TRAITEMENTS COMPLEMENTAIRES

Puis, ils subissent un traitement complémentaire (filtre à sable + ultrafiltration + charbon actif + ozonation) pour être totalement dépollués.

 


 

 

ETAPE 7

REJET MILIEU NATUREL

Après passage par un bassin de contrôle, ils rejoignent le milieu naturel.

 


 

 

ETAPE 8

ANALYSE DES EFFLUENTS

Contrôles hebdomadaires à l'ISDND (PH, conductivité, phosphate, azote…) et mensuels par un laboratoire agréé.

 


Un site certifié ISO 14001

L'ISDND de Saint-Laurent des hommes s’inscrit dans une démarche environnementale. La certification ISO 14001 acquise depuis 2006 garantit que l'ISDND exerce ses activités de manière respectueuse de l’environnement et de la législation en vigueur. Par conséquent, il s’engage à respecter une démarche qualité propre au SMD3 :   

 

  • Analyse réglementaire de la qualité des rejets par des laboratoires agréés ;
  • Contrôles quotidiens supplémentaires des installations et des rejets par le SMD3 en interne ;
  • Recherche d’optimisation permanente des équipements pour améliorer le fonctionnement de l'ISDND.

Pour une présentation plus complète de l'ISDND, il est possible de consulter le rapport d'activité annuel 2014 du site en cliquant ici.

Des visites ouvertes à tous sont également organisées tout au long de l'année sur rendez-vous.

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter : Caroline ZEDAM - Technicien QSE – Tel : 05.53.80.42.74 – Fax : 05.53.80.24.66 -  isdnd@smd3.fr